«

»

Milky Wu Long du Palais des Thés vs Milky Oolong de Theodor

4

Ma première, c’était ailleurs, une envie de Oolong,

Certains vont jusqu’à l’aduler,

Peu ressortent inchangés d’une rencontre avec lui !

1

     Je ne rentrerai pas lors de cet article dans le débat sur les méthodes de confection de ce thé hors du commun. Elles sont sujettes à controverse. Je souhaite m’en tenir à une petite note de dégustation. Partager avec vous cet instant. Je n’ai lors de cette dégustation respecté ni les instructions données par le Palais des Thés, ni celles données par Theodor (7 minutes à 95° pour le Palais, 3 à 6 minutes à 75° pour son confrère). Dans la moyenne : un petit 5 minutes à 85°.

2Commençons par Le Milky Wu Long du palais des thés. On voit nettement des feuilles entières très peu abîmées. Conservées recroquevillées sur elles-mêmes, certaines trouvent tout loisir de se déplier lors de l’infusion. Dans la tasse, un jaune légèrement plus clair que son voisin. En bouche, je ne m’attendais pas à ça. Très vert. Amer. Le goût lacté totalement estompé ne domine. Je dois avouer que c’est une déception.

J’ai retenté plus tard une autre infusion, en suivant à la lettre cette fois les instructions du Palais des Thés, l’amertume en devient désagréable et la note crémeuse n’en est pas plus présente.

3Parlons maintenant du Milky Oolong de chez Theodor. Des feuilles plus sombres qui tirent même vers le marron. Le même type de conditionnement, les feuilles semblent en bon état même si plus abimées que celles du précédent. La liqueur, bien moins âpre que la première devient même très douce en comparaison. La description du site de Theodor lui octroie des notes vanillées. Je lui donnerais plutôt, en plus de ce goût lacté caractéristique des Milky, une petite saveur de noisette.

Pour conclure, ma rencontre avec le Milky a changé ma vision du Oolong et du Thé en général. Je ne m’attendais vraiment pas à ça avant de tenter l’expérience.

Quelqu’un a déjà du vous dire : « je n’aime pas le thé mais je veux bien essayer ». Faites lui goûter un bon Milky, et il ne devrait plus répéter cette phrase.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le ! Il se pourrait qu'il plaise aussi à vos amis.